Accessibilité - Ajouter aux favoris - Contact
Accueil
2014: 11 novembre
2014 Repas CCAS
2014 Marche du 14 sept
2014 Journée de l'arbre
2014 Poule aux 6 dindons
2015 Voeux
2015 commémoration 08 MAI
2015 Fête Communale
2015 Randonnée
2015 arbre naissance
2015 11 novembre
2015 Repas CCAS septembre
2015 Repas Club de la méline
2015 Noël
2016 commémoration du 08 mai
2016 Fête du village
2016 / 14 juillet commémoration
2016 11 novembre commémoration
2017 Fête du village 28 mai
2017 Moment musical 01 juillet
2017 Randonnée annuelle 10 septembre
2017 11 novembre
2017 14/07 Fête Nationale
2017 08 mai
Associations
Entreprises/commerces
Agenda
 

MARQUES mairie
269, route principale
76390 Marques
Tél. : 02,35,93,46,68
Fax : 02,35,93,46,68

Horaires d'ouverture

Permanences
M. Régis Denise, Maire
le mardi de 18 à 19h

M. Patrice Héry: 1er adjoint 
M. Gilbert Minel 2e adjoint, le vendredi de 17 à 18h

 

> 2015 11 novembre

Commémoration de la victoire et de la Paix

Hommage à tous les “Morts pour la France”


Message du 11 novembre2015 du Secrétaire d’Etat, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, Mr Pierre Henri Maccioni.


Le 11 novembre 1915,il y a cent ans, l’Europe et une partie du monde sont engagés depuis près de quinze mois dans ce qui allait devenir la première guerre mondiale.

Les combats s’intensifient dans nos territoires, en champagne, en Artois, dans les Vosges, mais aussi sur le font d’Orient: l’année 1915 sera la plus meurtrière de tout le conflit.


Au cours de l’année 1916, la France va connaitre deux batailles qui marqueront à jamais ses paysages et les familles de millions de soldats: à Verdun où sont tombés des combattants Français venus de Métropole, d’Outre-mer et des anciennes colonies, le chiffre des pertes Françaises et Allemandes s’élève à 700 000. Dans la Somme, où les pertes atteignent le million, des Africains du Sud, des Australiens, des Britanniques, des Canadiens, des Irlandais et des Néo-Zélandais se battent aux côtés des soldats de notre armée.

En 2016, le souvenir de ces combats réunira tous les pays qui ont pris part à cette guerre que l’histoire a retenue comme étant la grande guerre à l’occasion d’une commémorations le 29 mai 2016 à Verdun dans la Meuse, le 1 er juillet et à Thiepval dans la Somme.


Cet hommage aux combattants de la grande guerre ne date pas d’aujourd’hui; Dés le 8 avril 1915, une loi crée une nouvelle décoration militaire destinée à saluer les combattants,Français ou étrangers, dont le comportement aux combats, à titre individuel ou collectif, mérite d’être cité en exemple: la croix de guerre 1914-1918 est remise à des combattants et à des communes. Devenue la croix de guerre 1939-1945, puis la croix de la valeur militaire en 1956, elle distingue les militaires -et depuis peu, les civils- ayant accompli des actions d’éclats pendant des guerres, des missions ou des opérations extérieures.

Tous les morts pour la France, sont désormais réunis dans le souvenir et dans l’hommage de la Nation. Ne pas les oublier et transmettre le message mémoriel aux jeunes générations est notre devoir et relève de notre responsabilité collective.


En accord avec Régis, pardon avec Monsieur le Maire, J’aimerais ajouter quelques mots. 


S’il est indiscutable d’avoir une pensée sincère et émotionnelle à tous les morts pour la patrie (qui seraient morts fusillés s’ils avaient refusé le combat; combat mené contre des pères de familles qui n’avaient, eux non plus, pas envie de mourrir), tous ces hommes et femmes morts sur commande de dirigeants irresponsables; Eux même menés par quelques milliardaires (les guerres sont toujours l’occasion de faire de belles affaires); 

S’il est devenu nécessaire de n’avoir qu’une seule décoration, tant militaire que civile, comme nous le rappelle Mr le Secrétaire d’état  Pierre Henri Maccioni, il nous semble que nous devrions adopter le fait de ne faire qu’une seule, mais sincère et réelle, commémoration, quelque soit la date.


Loin de nous l’idée d’abandonner le souvenir de nos prédécesseurs. Ces commémorations devraient avant tout servir l’avenir, servir nos enfants et petits enfants; Cela devrait inciter nos dirigeants à réaffecter les sommes considérables mises à la disposition des armements (toujours au profit des même milliardaires) vers des actions pacifiques au bénéfice de la Paix et de la bienveillance entre les peuples: au bénéfice de la protection de la planète et de la Nature (notre seule Avenir possible, rappelons nous, nous n’avons pas de planète de rechange), au profit des peuples pour qu’ils restent fixés chez eux, limitant les exodes économiques, écologiques où de faits de guerres ( N’oublions jamais que tous les mouvements terroristes ont été instrumentalisé par les occidentaux, par nos dirigeants quelqu’ils soient) 


Pensons à l’avenir, pensons à nos enfants, tout en regardant dans le rétroviseur.

Aimons nos prochains comme nous aimons nos ainés.

Merci

 
  ImprimerImprimer | Envoyer à un(e) ami(e) |